Le stade Palatin - Circus Maximus - Pari-Gagnant.com
JP - Turf85

JP - Turf85

Des turfistes en toges : Les courses hippiques dans la Rome antique

Préparez votre toge et astiquez votre char car nous allons voyager dans le temps pour revisiter les origines du turf ! Ah, l’époque de la Rome antique, quand “parier sur le bon cheval” pouvait impliquer des divinités, des sorts maléfiques et un acharnement à faire pâlir un fidèle lecteur de Paris-Turf.

Accrochez-vous à vos lauriers, car nous allons explorer les courses hippiques comme vous ne les avez jamais vues !

Des courses sous testostérone...

Des chevaux affolés, des charioteers fous (l’équivalent des Drivers aujourd’hui), des foules en délire… Non, ce n’est pas un concert de rock dans le Colisée mais bien une course de chars à l’époque de la Rome antique. On pourrait penser que les Romains ont inventé le premier Grand Prix de Formule 1, mais c’était plutôt comme l’hippodrome de Longchamp, avec une bonne dose de testostérone en plus !

Ces courses de chars, ou ludi circenses, étaient l’équivalent des matchs de foot du dimanche pour nos anciens camarades en toges. Imaginez le Cirque Maximus – le Maracana romain, capable d’accueillir 150 000 spectateurs ! – débordant de ferveur, tandis que des équipages de quatre chevaux (quadrigae) s’affrontaient dans une lutte acharnée.

L’empereur Domitien, ce fêtard notoire, était un grand fan des courses équestres. Le Stade Palatin était l’hippodrome privé de cet empereur qui le fit construire juste à côté de son Palais.
Le Palatin – sa résidence impériale et le lieu de toutes les fêtes – résonnait souvent des récits des courses les plus palpitantes.

Le Palatin à Rome lieu consacré du Turf - Pari-Gagnant.com
Le stade Palatin - Rome (reconstitution)

Pour gagner au turf, on misait sur la sorcellerie

Ces courses étaient plus qu’un simple passe-temps, c’était une question de vie ou de mort. Les charioteers, souvent des esclaves ou des citoyens pauvres, risquaient tout pour la gloire et une chance de liberté. Si vous croyez que parier sur le Quinté+ est stressant, imaginez que votre vie en dépend !

Pour attirer la chance, ces hommes courageux se grimaient souvent en divinités, comme Hercule ou Neptune. Un peu comme si Mbappé se peignait en Zeus avant un match de foot. Sans oublier leurs petits secrets pour garder la forme. Ils se gavaient d’ail avant la course pour augmenter leur endurance, un remède à essayer pour votre prochain jogging en couple… ou pas !

Turf : l'ancêtre du sulky - Musées du Vatican à Rome - Pari-Gagnant.com
L'ancêtre du Sulky - Musées du Vatican

Scorpus, le Bazire de l'Antiquité !

Les Romains étaient de véritables mordus de turf. Ils suivaient leurs écuries favorites – les “factions” – avec un dévouement frôlant l’obsession. Les factions se distinguaient par les couleurs de leurs chars : Blancs, Rouges, Verts et Bleus. Le ‘Classico’ entre le Real et le Barça ? Une aimable partie de dominos à côté de la rivalité Verts/Bleus.

Alors si vous pensez que les fans de foot sont déchaînés, laissez-moi vous dire que ce sont des enfants de chœur comparés aux antiques supporters romains. Ces derniers étaient connus pour recourir à la sorcellerie pour jeter des sorts sur les adversaires et pour parier leur maison, leur tunique et même leur belle-mère sur leur équipe préférée. De quoi faire passer nos parieurs du PMU pour des petits joueurs ! Si la sorcellerie vous rebute pour gagner, pensez aux méthodes et aux sélections de ce site (garanties sans rituels !).

Enfin, il est impossible de conclure cet article sans évoquer Flavius Scorpus, la rock star des courses de chars. Avec plus de 2 000 victoires à son actif. (2048 si les comptes romains sont bons), il a roulé pour la faction verte et a gagné des sommes extraordinaires. C’était le Jean-Michel Bazire de l’époque. Mais sa gloire n’était pas sans risque : mort à 27 ans, il fait partie du “club des 27”, à l’instar de Jimi Hendrix et Amy Winehouse.

Alors, la prochaine fois que vous serez perdant au Quinté+, rappelez-vous que les Romains pariaient probablement leur villa et leur collection de toges sur leurs équipes de chars préférées. Ils étaient vraiment fous ces Romains…

Statues équestres - Musées du Vatican - Pari-Gagnant.com
Statues équestres - Musées du Vatican

Partager cet article

Laisser un commentaire

Extraits de la boutique...

  • Promo ! Méthode du Matelassier 3.0 - Sélection rentable et Gestion Financière - Pari-Gagnant.com

    Méthode du Matelassier 3.0

    59,00 
    Ajouter au panier
  • Promo ! Jeux & Stratégies n°10 - Magazine numérique de méthodes et secrets pour gagner ses paris hippiques et sportifs - Pari-Gagnant.com

    Jeux & Stratégies N°10 – Le Magazine Numérique des paris gagnants

    9,90 
    Ajouter au panier
  • Le pack Hipp'Optimum contient le meilleur des sélections rentables dans les Quintés PMU de Trot - Pari-Gagnant.com

    Pack Hipp’Optimum – Sélections rentables au Trot

    19,90 
    Ajouter au panier
  • Système Excel Trot Attelé Master'Pro- Gagnez dans les quintés de Trot - Pari-Gagnant.com

    Système Trot Attelé Master’Pro

    89,00 
    Ajouter au panier