Lexique et dictionnaire des paris sportifs...

Le vocabulaire et les termes utilisés par les parieurs sportifs sont souvent perçus comme complexes voire inaccessibles ! Le lexique qui suit vous permet de les décrypter et de mieux comprendre tous les mots employés sur les sites de paris en ligne. Les évènements sportifs (Roland Garros ou encore l’Euro 2020) seront des supports de jeux privilégiés pour effectuer vos paris.

Une connaissance nécessaire pour qui veut apprendre à parier de manière intelligente !

Ce dico des paris sportifs comprend des termes comme l’Over/Under, les paris combinés, la double chance…

N’hésitez pas à consulter également la page Comment gagner aux paris sportifs ?

Match nadal-Djokovic mai 2021 Pari-Gagnant.com

Les différents types de paris sportifs proposés par les bookmakers

  • 1N2 (1X2) : C’est le pari le plus utilisé et le plus facile à comprendre. Il consiste à parier sur le résultat final d’une rencontre (fin du temps  réglementaire/prolongations non incluses). Le 1 correspond à une victoire de l’équipe à domicile, le N (ou X) à un match nul et le 2 à une victoire de l’équipe à l’extérieur.
  • BTTS ou les 2 équipes marquent : terme qui vient de l’anglais « Both Teams To Score » équivalent en français à « les 2 équipes marquent » ou « but des 2 équipes ».
  • DNB : abréviation anglaise « Draw not Bet » signifiant « remboursé si match nul ». En effet, si l’équipe misée fait match nul, le pari est remboursé et la cote retombe à 1,00. En jouant ce type de pari uniquement disponible en ligne, la cote est légèrement inférieure (car le risque de perdre est moindre).
  • Double chance : cela revient à parier sur 2 des 3 possibilités de l’issue d’une rencontre (soit 1N, soit N2 ou 12). Par exemple, pour la rencontre OL – OM, les doubles chances sont les suivantes : OL ou nul – OM ou nul – OL ou OM.
  • Handicap : le pari handicap dans les paris sportifs peut être positif (H+1) ou négatif (H-1). Dans le 1er cas, l’équipe part avec 1 but d’avance et dans le 2nd cas, c’est le contraire, l’équipe part avec 1 but de retard. Prenons le même exemple que plus haut avec le match OL – OM : si vous jouez l’OL avec le handicap H+1, cela signifie que l’OL part avec 1 but d’avance et inversement, si vous jouez l’OL avec le handicap H-1, alors l’OL part avec 1 but de retard. Concrètement, si vous pariez OL H+1, votre pari est gagnant si l’OL fait nul ou gagne. Si vous jouez OL H-1, vous gagnez seulement si l’OL gagne par au moins 2 buts d’écart.
  • Handicap asiatique : ce type de handicap est différent du handicap classique. Il permet d’assurer ses arrières et de couvrir certains paris sous certaines conditions. Nous vous invitions à en savoir plus sur le handicap asiatique (ou Asian Handicap en anglais)
  • MT ou FM (HT ou FT) : MT signifie « Mi-temps » et FM « Fin de match ». Il est possible de trouver les termes en anglais HT pour « Half-Time » et FT pour « Full Time ». Cela revient à parier sur le résultat d’une rencontre à la mi-temps ou à la fin du temps réglementaire (1, N ou 2). Certains sites de paris en ligne offrent la possibilité de combiner les 2 résultats MT/FM.
  • OT : ce terme vient de l’anglais « Overtime » et est souvent utilisé pour le hockey et le basket. Cela revient à parier sur l’une des 2 équipes en incluant les prolongations et tirs au but. Par exemple, si le match se termine par une égalité dans le temps réglementaire et que l’équipe sur laquelle vous avez misée gagne au terme des prolongations, votre pari est gagnant.
  • Over/Under : ce sont 2 termes anglais signifiant respectivement « plus » ou « moins ». Ils sont souvent représentés sous la forme suivante : +2,5 buts revient à miser sur au moins 3 buts marqués dans la rencontre (prolongations non incluses) et -2,5 buts sur au maximum 2 buts marqués. Ce type de paris offre beaucoup d’options : +0,5/-0,5, +3,5/-3,5, etc.
    Ils sont employés autant au foot (nombre de buts), qu’au basket (nombre de paniers) ou encore au tennis (nombre de jeux ou de sets).

Les modes de jeu et de paris

  • Pari multiple (combiné) : pari portant sur 2 événements sportifs ou plus. Pour que votre combiné soit gagnant, tous les paris de votre sélection doivent être justes. Il consiste à multiplier les cotes entre elles afin d’obtenir une cote globale majoére vous offrant un gain plus important si tous vos paris sont gagnants.
  • Pari simple : On ne mise que sur 1 seul événement sportif. Si votre pari est bon alors vous gagnez.
  • Pari système : il est possible de réaliser un pari multiple à système. Il existe plusieurs types de pari système. Par exemple, vous pouvez faire un combiné de 5 matchs et choisir de gagner à partir de 4 bons résultats sur 5 (soit 10 combinaisons possibles).
  • Live betting : terme anglais désignant « paris en direct ». Il consiste à parier pendant la durée d’un match. Ce type de pari est disponible uniquement en ligne et la plupart des bookmakers ou opérateurs de prises de paris le proposent.

Les astuces et techniques de paris sportifs

  • Surebet : ce terme signifie « pari sûr ». C’est une technique qui permet de gagner à tous les coups, quel que soit le résultat de l’événement sportif sur lequel vous avez misé. Cette technique demande d’avoir plusieurs comptes ouverts chez plusieurs bookmakers afin de comparer les cotes. Il est plus facile à décrire qu’à pratiquer !
  • Valuebet : c’est une autre technique de paris sportifs qui consiste à miser sur une cote qui en vaut la peine (value). Ce valuebet fait appel à votre connaissance et à votre analyse pour jauger si le pari vaut la mise à jouer.

Autres

  • Bankroll ou capital jeu : c’est un terme qui désigne le budget que vous êtes prêt à allouer à vos paris sportifs. Sa sécurisation est la clé pour envisager d’être bénéficiaire sur le long terme.
  • Bénéfice : il s’agit de la différence entre vos gains et votre mise de départ. Si vous misez 20€ et que vos gains s’élèvent à 30€, vous réalisez un bénéfice de 10€ (30 – 20).
  • Bonus : cela correspond à l’offre de bienvenue proposée par les sites de paris sportifs. Le montant varie très souvent en fonction de votre 1ère mise ou votre 1er dépôt. Il correspond le plus souvent à une somme d’argent ou un pari gratuit.
  • Bookmaker : il s’agit d’un opérateur qui propose des paris sportifs en ligne. L’offre actuelle est pléthorique et il est intéressant d’établir un comparatif. On retrouve des bookmakers onlines très connus comme Betclic, Unibet, Bwin, PMU…
    Voici les meilleurs opérateurs – bookmakers du moment par le site guidedupari.com :
Comparatif des meilleurs sites de paris en ligne - Paris sportifs - Pari-Gagnant.com
 
  • Canadian (système) : Système crée avec 5 pronostics. 26 paris sont placés : 10 doubles, 10 triples, 5 quadruples et 1 quintuple. Vous remportez des gains dès 2 pronostics corrects (le montant des gains dépend du nombre de pronostics corrects).
  • Cote : c’est une unité qui vous permet de connaître votre gain potentiel. Si vous misez 10€ sur une cote de 2,50 et que vous gagnez, vous empochez 25€ (10 x 2,50).
  • Double : Un pari double consiste à miser sur deux évènements sportifs sur le même ticket. Si les deux évènements sont gagnants alors vous remportez le gain correspondant à ce calcul : côte 1 * côte 2 * mise – mise = gain
  • Favori : Le favori est tout simplement celui qui est pressenti pour gagner l’affiche selon les bookmakers. C’est donc celui qui a la cote la plus faible.
  • Freebet : ce terme anglais signifie « pari gratuit ». Certains bookmakers proposent souvent de gagner des paris gratuits via des concours ou autres types de promotions. À noter que certains bonus offerts par des bookmakers se présentent sous la forme de freebets.
  • Gestion financière : Une gestion financière se présente bien souvent sous la forme d’un tableau (Excel® ou LibreOffice) qui permet de suivre ses paris et leur évolution financière. Des systèmes de gestion des mises sont souvent développées via ces tableau afin de faire croître sa bankroll (capital jeu). Vous trouverez plusieurs systèmes et gestions dans la boutique dédiée aux paris sportifs.
  • Goliath (système) : Système crée avec 8 pronostics. 247 paris sont placés : 28 doubles, 56 triples, 70 quadruples, 56 quintuples, 28 sextuples, 8 septuples et 1 octuples. Vous remportez des gains dès 2 pronostics corrects (le montant des gains dépend du nombre de pronostics corrects).
  • Heinz (système) : Système crée avec 6 pronostics. 57 paris sont placés : 15 doubles, 20 triples, 15 quadruples, 6 quintuples et 1 sextuple. Vous remportez des gains dès 2 pronostics corrects (le montant des gains dépend du nombre de pronostics corrects).
  • Lucky 15 (système) : Système crée avec 4 pronostics. 15 paris sont placés : 4 simples, 6 doubles, 4 triples et 1 quadruple. Vous remportez des gains dès 1 pronostic correct (le montant des gains dépend du nombre de pronostics corrects).
  • Lucky 31 (système) : Système crée avec 5 pronostics. 31 paris sont placés : 5 simples, 10 doubles, 10 triples, 5 quadruples et un quintuple. Vous remportez des gains dès 1 pronostic correct (le montant des gains dépend du nombre de pronostics corrects).
  • Lucky 63 (système) : Système crée avec 6 pronostics. 63 paris sont placés : 6 simples, 15 doubles, 20 triples, 15 quadruples, 6 quintuples et 1 sextuple. Vous remportez des gains dès 1 pronostic correct (le montant des gains dépend du nombre de pronostics corrects).
  • Mise : c’est la somme d’argent que vous engagez sur votre pari. Elle sera multipliée à la cote jouée, ce qui déterminera votre gain potentiel. Le gain net (bénéfice) sera le résultat de ce gain – la mise jouée.
  • Outsider : Il est l’opposé du favori. C’est donc lui qui doit perdre selon les bookmakers. Sa cote est élevée.
  • Pari spéciaux : Il existe des dizaines de paris spéciaux propre à chaque bookmakers. Vous pouvez miser sur le nom du premier buteur d’un match de football, sur le fait qu’une équipe ne marquera pas de buts dans le match … etc.
  • Patent : Un patent correspond à 7 paris portant sur 3 sélections dans différents évènements. Le pari comprend 1 simple pour chaque sélection ainsi que 3 doubles et 1 triple. Il suffit d’une sélection gagnante pour générer un gain.
  • ROI : cela signifie « Return On Investment » soit « Retour sur Investissement ». Il se calcule de la façon suivante : ROI = Bénéfices (OU) Pertes / Investissement (= Mise totale) * 100. A venir prochainement un article sur cette méthode de calcul le ROI.
  • Système : Un système est une combinaison de plusieurs paris. Pour remporter votre gain, un nombre défini de pari doivent être corrects (selon le système). Exemple de systèmes : Trixie, 2/3, 3/4
  • Systèmes réducteurs au Loto Foot : ce sont des systèmes réducteurs de mises qui permettent de dépenser moins d’argent pour une grille Loto Foot tout en gardant des chances de faire un sans-faute.
  • Triple : Un pari triple est un pari concernant trois sélections d’évènements sportifs. Exemple : un pari composé de 3 matchs de Ligue 1 : Marseille – PSG, Bordeaux – OL, Valencienne – Brest. Vous misez sur Marseille, OL et Brest. Vous effectuez donc un pari triple. Si les 3 équipes que vous avez joué remporte leur match vous obtiendrez vos gains.

Sources : https://betivorus.com et https://wallabet.fr.